Extraits de la lettre de Gérard Funès à M.Wassenberg, inspecteur d’académie de l’Essonne à propos d’incidents graves au collège de Chilly Mazarin

Le 21 janvier 2011

Monsieur l’Inspecteur,

Permettez-moi d’appeler votre attention d’une façon toute particulière sur la situation du collège des Dînes-Chiens à Chilly-Mazarin.

Des faits graves se sont produits qui conduisent des parents d’élèves à retirer leur enfant de l’établissement et les professeurs à envisager d’exercer une action de protestation.

A l’origine de cette situation, deux séries de faits distincts :

–      d’une part, un jeu dangereux – « Le petit pont massacreur » – qui consiste à s’acharner sur un joueur, vient de faire son apparition au Collège, suivi de menaces exercées, à la sortie, par une cinquantaine d’élèves sur la mère de la victime.

–      d’autre part, les élèves ayant été exclus du collège par le conseil de discipline, ont aussitôt été remplacés par d’autres collégiens qui ont amené avec eux des problèmes de bandes, avec règlements de compte aux abords de l’établissement.

Dans le premier cas, on ne peut que déplorer l’insuffisance de surveillance : cinq emplois à temps plein sont affectés à un établissement accueillant plus de 600 élèves, et seulement deux à trois personnes assurent donc simultanément la surveillance de la cour et de ses abords.

L’un de mes adjoints, qui fut employé au Collège il y a 30 ans, se souvient du temps où douze personnes donnaient de l’établissement une image de sérénité, même si des élèves connaissaient aussi des problèmes difficiles !

Dans le second cas, la pratique qui consiste à affecter au collège des Dînes-Chiens des élèves exclus d’autres établissements sans s’assurer des relations susceptibles d’exister entre eux et d’autres élèves déjà remarqués par quelques méfaits, ne peut que transposer, sans les résoudre, des conflits aux conséquences désastreuses.

Dans l’immédiat, j’ai constaté que les services du rectorat de Versailles (le Centre académique d’aide aux établissements) ont envoyé deux assistants de vie scolaire qui resteront quelques jours pour apaiser la situation.

Les professeurs, de leur côté, souhaitent pouvoir exprimer leurs préoccupations et leurs inquiétudes aux autorités académiques et j’espère vivement qu’ils pourront être reçus prochainement par vous-même.

Pour ma part, j’insiste pour que le Collège – qui fut classé parmi les établissements difficiles à une époque où cela ne pouvait que nous surprendre – soit doté de moyens supplémentaires, en personnel

Il est indispensable, en effet, de rétablir la tranquillité souhaitable à l’épanouissement de tous et d’apporter aux élèves « décrocheurs » l’aide nécessaire à leur bonne intégration scolaire.

J’insiste également pour que les élèves réputés comme perturbateurs ne soient plus affectés au collège, suite à exclusion. (…)

(…)J’attacherai du prix à être informé des décisions que vous pourrez prendre en la circonstance et,

Je vous prie de croire, Monsieur l’Inspecteur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

G.Funès

nb: les parents d’élèves du collège « les dines chiens » se mobilisent et appellent à signer la pétition  :

http://www.petitionpublique.fr//PeticaoVer.aspx?pi=P2011N5862

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s