A quoi sert le Conseil Général?

Vous êtes appelés à élire, les 20 et 27 mars prochain, votre futur représentant à l’assemblée départementale : Le Conseil Général.

Vous êtes nombreux à nous demander quelles peuvent être les compétences de cet échelon, permettez moi ici de vous répondre.

Tout d’abord, sachez que le Conseil Général joue un rôle déterminant dans votre quotidien – Bien qu’il soit contraint par les réformes des gouvernements UMP qui se succèdent depuis 2002 – Le Conseil Général de l’Essonne dont l’actuelle majorité est de gauche, défend les services publics locaux – Ceux qui vous protègent et vous permettent de soulager un quotidien parfois difficile.

Il fait face aux désengagements financiers  toujours plus importants de l’Etat puisque les transferts de compétences ne sont pas suivis des compensations budgétaires pourtant promises. Ainsi pour les seules prestations PCH (Prestation de Compensation du Handicap) et APA (Allocation Personnalisée pour l’Autonomie) à destination des personnes âgées, la dette de l’État pourrait atteindre : 290 millions d’Euros.

Cette vérité qui semble  gêner les candidats amis de l’actuel gouvernement semble bien absente des débats de la campagne. Ces candidats préfèrent réunir les conditions d’une campagne qui ramène les débats à des niveaux bien bas.

En Essonne, nous sommes 1,2 millions d’habitants et le budget du Conseil Général s’élève à 1,2 Milliards d’Euros – Voici sur quelles compétences il est réparti :

Logement : le CG aide les communes pour le renouvellement du parc de l’habitat – Depuis 2004, le département de l’Essonne a aidé à créer 3000 logements et à la réhabilitation de 3700 logements  pour un budget annuel s’élevant à 35 millions d’€.

Politiques Sociales : Accompagnement des personnes âgées, handicapées et précaires. Il s’agit de l’enveloppe budgétaire la plus importante car elle s’élève à 500 millions d’€.

Cette enveloppe se découpe comme suit :

Pour 22 672 bénéficiaires , le versement du revenu du RSA dépend du département.

90 millions alloués aux politiques en faveur des personnes âgées : création de places et d’établissements pour l’accueil de cette population –

126 millions en faveur des politiques destinées à l’accueil des personnes handicapées.

Des politiques complémentaires en matière d’Insertion sont également développées. Nous avons ainsi mis en place les contrats dits « Emploi tremplin ».

Les Collèges Publics : Sont accueillis 57 000 élèves dont la restauration est obligatoire. La compétence du Conseil Général concerne la construction et la réhabilitation des établissements. Pour exemple, à Lardy, un collège a été construit et l’enveloppe budgétaire qui lui a été consacrée s’est élevée à 21 millions d’€. Pour notre canton : j’ai obtenu les réhabilitations lourdes des collèges de Chilly-Mazarin et de Morangis. Les parents d’élèves, les collégiens et les personnels de l’Education Nationale ont pu constater qu’elles avaient abouti.

Les routes et le transport : Pour 1400 km de voiries, le budget alloué afin de les entretenir est de 113,7 millions d’€. Dans cette enveloppe  sont isncrites les prises en charge du transport scolaire et l’aide octroyée aux étudiants pour l’achat de leur carte Imagine R.

L’aide au développement économique : l’enveloppe allouée pour ce secteur est également importante. Elle concerne  la recherche avec le soutien au Génopole d’Évry, l’Agence pour l’Économie en Essonne, les aides aux musées et archives ainsi que l’aide à la réhabilitation des zones d’activités économiques, – Pour le seul canton de Chilly-Mazarin, Morangis et Wissous, la réhabilitation des zones d’activités bénéficiera d’une dotation de 7 millions d’euros au terme d’un contrat passé entre la communauté d’agglomération Europ’Essonne et le Conseil Général de l’Essonne.

Les « pompiers » : Le département finance 50% du fonctionnement des casernes de pompiers  – Le budget consacré à cette obligation légale est de 93,5 millions d’€.

L’Environnement : Avec 31 espaces naturels sensibles dont 21 ouverts au public, le département dépense 15 millions d’€.

L’importance de toutes ces actions est évidente. Les priorités et la hiérarchie des choix faits par l’assemblée départementale sortante ne le sont pas moins. Une bonne raison pour que les 20 et 27 mars, vous votiez et appeliez à voter pour permettre au Conseil Général de poursuivre ses actions en préservant sa majorité à gauche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s