Résultats du 1er tour des Elections Cantonales. Gérard Funès en tête

Je me permets d’inscrire ici les résultats pour notre canton (Chilly-Mazarin – Morangis et Wissous) :

Canton de Chilly Mazarin-Morangis et Wissous

Inscrits : 23 133

Votants : 8934

B/N : 152

Exprimés : 8784

Ont obtenu

Cédric Giraud – FN : 2211 soit 25,17%

Henrique Pinto – EELV : 765 soit 8,71%

Philippe Juraver – FDG : 400 soit 4,55%

Hervé-Pierre Maltrud – UMP : 1624 soit 18,48%

Gérard Funes – PS : 3377 soit 38,44%

Cédric Morgantini – Modem : 327 soit 3,72%

José de Sousa – PRG : 80 0,91%

Vous m’avez placé en tête à l’issue de ce scrutin. Je tiens à remercier ici  les 3377 électeurs qui m’ont renouvelé leur confiance dès le 1er tour. Néanmoins, deux éléments viennent ternir ce résultat : l’abstention et le score du Front National –

Je ne peux que déplorer le niveau historique de l’abstention pour ces élections cantonales. Certes, l’an dernier, vous n’étiez guère plus nombreux à vous déplacer pour les élections régionales, mais cela n’est pas une raison pour accepter cette réalité. Au contraire, ce mal dont souffre nos démocraties bien établies pose les éléments d’une réflexion profonde à venir. Quel contraste effarant entre le taux d’abstention dans nos pays et les pays qui ne connaissent pas d’élections démocratiques, mais qui se battent actuellement, souvent au prix de leur sang, pour pouvoir connaître la liberté de voter. Je souhaite que ma détermination puisse vous convaincre  de voter ce dimanche 27 mars.

Le Front National arrive en deuxième position sur le canton. Outre l’inquiétude que ce résultat nous incite légitimement à avoir,  les interrogations quant au résultat de ce candidat , dont nous n’avons jamais vu le visage, dont le manque de propositions programmatiques reste tout simplement aberrant, peuvent être nombreuses. Je vous invite à consulter son blog. Vous y constaterez la vacuité des idées et l’indigence des propositions. Ainsi peut on y lire «  Si l’on veut voir la victoire de notre pays et le triomphe du nationalisme, il n’y a pas une seconde à perdre ». Nul doute que la suite de la campagne sera du même acabit.

Le contexte national tout d’abord. La crise sociale profonde et durable et la crise de confiance étaient déjà présentes et assuraient la démoralisation des Français. Le prétendu débat sur la laïcité, à la suite de celui immonde sur l’identité nationale a abîmé le pacte républicain. En le déclenchant, Le Président de la République a cherché à opposer les citoyens entre eux. Il a ainsi remis en cause gravement les équilibres républicains. Toute cette démarche est en train de se retourner contre ceux qui l’ont alimentée. Nicolas Sarkozy a perdu et par lui, l’UMP a perdu. Leur difficulté à appeler à un vote clair lorsqu’un socialiste se retrouve face à un candidat du Front National au second tour démontre à quel point le malaise est grand.
L’UMP sort très affaiblie au niveau national et divisée localement. Elle a contribué grandement au résultat de dimanche ce qui prouve que les mensonges ne paient pas et que le bricolage idéologique ne trompe pas les électeurs.

Sur le département de l’Essonne, nous connaîtrons 10 duels PS/FN sur les 21 cantons renouvelables  dimanche prochain.

J’espère que la mobilisation de tous les électeurs de la gauche unie et de tous les républicains permettront des résultats incontestables pour une majorité départementale qui présente un excellent bilan et qui est clairement ancrée autour des valeurs qui fondent notre République.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s